Testicules douloureux : ce que ça signifie et les traitements possible – BALLS FR

Vos bourses sont vides

Testicules douloureux : ce que ça signifie et les traitements possibles

Comme tout homme le confirmera, aucun mal n’est comparable à celui qui résulte d’un coup sous la ceinture.

À part un impact violent ou une blessure soudaine, la douleur testiculaire peut être provoquée par une inflammation, une maladie sexuellement transmissible (MST), ou même un cancer des testicules. 

Une douleur à l’entrejambe peut aussi être le signe d’un problème urgent connu sous le nom de « torsion testiculaire », qui nécessite une intervention médicale rapide. Particulièrement quand la souffrance est excessivement intense ou persiste plus d’une heure. 

Même si toutes les douleurs testiculaires ne se classent pas dans la catégorie des urgences médicales, reconnaître celles dont c’est le cas peut grandement aider à sécuriser tes bijoux de famille. 

Il y a deux types de douleur testiculaire : aiguë ou chronique.

Une douleur testiculaire aiguë est soudaine et de courte durée, et très probablement causée par une blessure subite. La douleur chronique, au contraire, est graduelle et se prolonge dans le temps, commençant comme un mal faible et sourd  avant d’augmenter avec le temps ou l’activité.

La gêne peut se développer dans un ou deux testicules. 

Dans certains cas, tu peux ressentir une souffrance et remarquer un gonflement dans tes boules qui résultent d’une tumeur testiculaire. Un endolorissement des testicules peut être accompagné d’autres symptômes tels qu’une douleur sourde dans l’aine et, de manière plus significative, une grosseur. 

S’il t’arrive de sentir une masse durant une séance d’épilation intime ou un auto-examen de tes valseuses, assure-toi de prendre rapidement rendez-vous chez ton médecin. Laisse à un professionnel de la santé l’occasion d’établir un diagnostic avant de conclure en panique qu’il s’agit d’un cancer des testicules. 

Il est à noter que la plupart des cas de cancers testiculaires sont indolores et sont habituellement repérés par la présence d’une masse. 

Qui est le plus exposé aux douleurs testiculaires ?  


L’âge ne compte pas. Mais il y a un risque plus élevé chez les garçons et les hommes impliqués dans un travail physique lourd, ou chez ceux qui pratiquent des sports de contact. 


Les souffrances qui émanent d’une autre partie du corpscomme l’estomac ou l’aineet non des testicules eux-mêmes, sont appelées « douleurs référées ». Elles peuvent être le symptôme de problèmes plus complexes. 


Un moyen infaillible de causer des dommages irréversibles à tes testicules et à ton scrotum est d’ignorer une douleur de tes parties intimes.


Voici quelques raisons pour lesquelles tu pourrais avoir les noix sensibles, et les traitements associés.

Épididymite

L’épididyme est un ensemble de fins conduits étroitement enroulés qui transportent le sperme des testicules au canal spermatique puis vers l’extérieur du corps. L’épididymite est un problème médical caractérisé par l’inflammation, ou le gonflement et l’irritation de l’épididyme.

 

L’épididymite est causée par des infections sexuellement transmissibles telles que la gonorrhée et la chlamydia. Elle peut aussi découler de bactéries issues d’une infection des voies urinaires (IVU), d’une infection de la prostate ou d’une infection virale comme le virus des oreillons. D’autres causes incluent une blessure à l’aine, la présence d’urine dans l’épididyme, et la tuberculose.

 

Certains signes et symptômes de l’épididymite incluent : 

 

  • Du sang dans le sperme
  • Un écoulement du pénis
  • Un scrotum gonflé, rouge ou chaud
  • Une miction douloureuse, et un besoin urgent d’uriner
  • Une gêne et une douleur dans le bas de l’abdomen ou dans la région pelvienne
  • Une douleur ou une sensibilité testiculaire, habituellement d’un côté, qui augmentent graduellement

Quelques facteurs accroissent le risque de contracter une épididymite transmise par voie sexuelle. Ceux-ci incluent le fait d’avoir un historique de MST ou d’avoir une pratique sexuelle sans préservatif avec un partenaire qui a une MST. Une pratique sexuelle avec protection peut te prémunir contre les MST qui entraînent le développement de l’épididymite.

Les chances de contracter une épididymite par voie non-sexuelle augmentent quand quelqu’un a un historique d’infections de la prostate, d’infections des voies urinaires, d’hypertrophie de la prostate, et de procédures médicales qui affectent l’appareil urinaire – comme l’insertion d’une sonde urinaire ou d’un endoscope dans le pénis

L’orchite est une autre infection qui cause des douleurs aux testicules, peut affecter la fertilité, et est potentiellement associée avec  – ou est le résultat del’épididymite. L’orchite virale, qui est ordinairement causée par le virus des oreillons, peut être évitée en se faisant vacciner contre le-dit virus.

Traiter l’épididymite

Cette inflammation peut être traitée simplement :

  • En prenant des antibiotiques
  • En se reposant et en élevant le scrotum
  • En appliquant de la glace sur la zone touchée
  • En absorbant suffisamment de fluides pour favoriser la miction

Problèmes abdominaux



Les nerfs qui mènent à tes testicules viennent de différents endroits dans ton abdomen, comme l’estomac, le tube digestif et les reins. 


La constipation peut déclencher une douleur testiculaire. La pression des déchets non expulsés s’exerce sur les nerfs menant à tes boules, causant souffrance et inconfort. 

 

Les pierres aux reins qui progressent dans ton organisme, les maux d’estomac, et les hernies sont d’autres déclencheurs possibles de douleurs des testicules. Il s’agit d’exemples de douleurs référées. 


Les hernies inguinales se développent quand une partie des intestins passe à travers un point faible au niveau des muscles abdominaux, à proximité de l’aine. Une fois que la hernie s’avance vers le scrotum, elle cause une douleur testiculaire et un gonflement. 


Même si les médecins peuvent réduire la taille de la hernie ou la remettre en place, les interventions chirurgicales sont fréquentes. Une hernie inguinale n’est généralement pas dangereuse, mais une attention médicale urgente s’impose en cas de douleur. 


Les calculs rénaux, de leur côté, présentent un ensemble de signes et de symptômes qui incluent :


  • Des nausées et des vomissements
  • Une urine trouble ou malodorante
  • Une sensation de brûlure au moment d’uriner
  • Une urine brune, rose ou rouge (teintée de sang)
  • Un besoin persistant d’uriner, en petites quantités, et avec une fréquence accrue 
  • Une douleur vive, sous forme de crampes, qui irradie du dos vers l’aine
  • Une douleur vive et sévère dans le flanc, le dos et sous les côtes
  • Une douleur qui se présente par vagues et fluctue en intensité
  • Une certaine difficulté à uriner

Le traitement pour les petits calculs rénaux consiste en des analgésiques pour les douleurs légères, ou des alpha-bloquants pour relâcher les muscles dans ton uretère. 

Pour une pierre aux reins plus volumineuse, qui peut causer des saignements ou qui est trop large pour une évacuation spontanée, les procédures médicales disponibles sont : 

  • L’utilisation d’un urétéroscopeun fin tube lumineux avec une camérapour la briser en morceaux et l’extraire ainsi de l’uretère ou du rein
  • L’utilisation d’ondes sonores pour la casser en fragments qui peuvent passer dans l’urine. Cette procédure s’appelle « Lithotripsie Extracorporelle par Ondes de Choc » (LECOC)
  • La chirurgie pour retirer la pierre du rein dans une procédure appelée « néphrolithotomie percutanée », qui n’est pratiquée qu’en cas d’échec de la LECOC.

Torsion testiculaire 

Tes boules sont attachées à ton corps par le cordon spermatique, qui transporte le sperme des testicules à l’urètre. Quand ce cordon se tord et perturbe le flux sanguin vers les balls, on se trouve face à un problème sérieux connu sous le nom de « torsion testiculaire ». 


Bien que ce problème soit plus fréquent entre 12 et 18 ans, il peut survenir à tout âge. Cela peut se produire spontanément quand tu fais l’amour, quand tu fais du sport, ou à cause d’un sommeil mouvementé. Malheureusement, il n’existe pas de symptômes qui auraient été identifiés comme précédant spécifiquement une torsion testiculaire.


Les symptômes suggérés incluent : une blessure au testicule ou un problème connu sous le nom de « déformation en battant de cloche ». Alors que la plupart des hommes ont les valseuses fermement attachées au scrotum, les sujets qui présentent une déformation en battant de cloche ont les testicules qui se balancent librement, ce qui peut mener à une torsion.

Les signes et les symptômes d’une torsion testiculaire

Un des symptômes de l’apparition soudaine d’une torsion testiculaire est une douleur sévère. Celle-ci se ressent presque toujours dans un testiculeplus fréquemment celui sur la gauche. 


Bien qu’une douleur forte et soudaine dans ton scrotum, qui ne serait pas causée par une blessure ou un accident, suffise probablement à te faire savoir que tout ne se passe pas bien pour tes boules, rends-toi immédiatement chez le médecin si tu expérimentes également des symptômes tels que :


  • Nausées
  • Gonflement
  • Vomissement
  • Douleur abdominale
  • Rougeur ou assombrissement de ton scrotum
  • Testicule dans une position anormalement haute ou à un angle peu habituel

Traiter la torsion testiculaire

Vu la gravité d’une interruption du flux sanguin vers les testicules, une intervention médicale d’urgence s’impose.


Les enjeux sont importants : tu risques de perdre ton testicule s’il n’est pas traité dans les six heures. Comme tes balloches sont responsables de la production d’hormones et de sperme, une torsion testiculaire négligée pourrait compromettre ton potentiel de reproduction. 


Durant une consultation pour un testicule tordu, le professionnel de santé essaie de dénouer manuellement le cordon spermatique. Malgré cela, une opération chirurgicale est nécessaire pour restaurer la circulation sanguine vers le testicule affecté.


Plus important encore, le chirurgien empêche les futures torsions en attachant les testicules à l’intérieur de la paroie scrotal à l’aide de sutures. 

En résumé 

Tes boules sont importantes. Et même s’il n’est pas toujours possible d’éviter les douleurs testiculaires, il y a de nombreuses possibilités de traitement. 


Pour diagnostiquer précisément la raison de ta souffrance, ton médecin devra peut-être avoir recours à un scan par ultrasons des testicules ou du scrotum. Il pourrait aussi envisager une analyse d’urine, mettre un échantillon en culture et examiner tes sécrétions prostatiques, avant de pouvoir te fournir un conseil médical avisé et un traitement. 

 

Des boules douloureuses peuvent être un symptôme de : 


Problème

Facteurs de risque

Traitement

Épididymite

  • MST 
    • Gonorrhée
    • Chlamydia
  • IVU
  • Oreillons
  • Infection de la prostate
  • Urine dans l’épididyme
  • Antibiotiques

Problèmes abdominaux

  • Douleur référée :
    • Calculs rénaux
    • Hernie inguinale
    • Maux de ventre
  • Traiter la source de la douleur référée

Torsion testiculaire

  • Déformation en battant de cloche
  • Blessure du testicule
  • Chirurgie 

Inspecter tes balls est extrêmement important. Fais-le autant que possible. La prochaine fois que tu te raseras sous la ceinture, prends un petit moment pour faire un auto-examen. Tu seras content de l’avoir fait.